Rechercher

L’accès à l'éducation des enfants réfugié


Fuir son pays d’origine signifie notamment de ne plus avoir accès à l’éducation pour les enfants réfugiés. Quels sont les recours possibles ?


La situation


Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (l'Agence des Nations unies pour les réfugiés)  estime à 17,2 millions de personnes réfugiées. Sur ce nombre de personnes la moitié serait âgée de moins de 18 ans.

Environ un réfugié sur deux irait à l’école.


Les engagements internationaux


En septembre 2016, des responsables politiques, diplomates, représentants publics et activistes du monde entier se sont rassemblés à l'ONU pour traiter des problématiques concernant le statut des réfugiés.


La déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants a été ratifiée par 193 pays. Elle met l’accent sur l’éducation. L’éducation est une composante cruciale pour les réfugiés.

De même, un des objectifs de développement durable (ODD) tend à assurer : «  l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité, et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie ».

120 vues